•  

    Cottage près de l’entrée du bois, dessin de Rembrandt

     

     

    « Ô le bel exil

    Que d’exister en forêt

    De cueillir la vie

    Comme fruit du paradis

    Comme fleur ou lumière ! »

     

    Pour s’endormir en sagesse, le vieillard se chuchotait ces quelques vers apportés jadis par un oiseau merveilleux pendant le premier jour de construction de sa maison si éloignée de l’humanité.

     

    « Ô le bel exil

    Que de respirer sans fin.

    Bonheur est maison. »

     

    (04/07/17)

     

     

     

     


    6 commentaires
  • Commmunauté L'Herbier de poésies : Un hêtre, deux êtres

    Photo de Photo Françoise Isabel La vieille Marmotte

     

    Il respire à la racine

    du hêtre inaccessible,

    puise son idéal,

    jouit de sa nourriture

    puis infiniment s'épuise,

    l'enfant de nos vies.

     

    (30/06/17)

     

    Hêtre Haïbun pour la page 81 de l’Herbier de Poésies

     

     

     


    5 commentaires
  • Le vieux saule de Susis

    Le vieux saule de Susis

     

    Sous sa vaste robe saoule de vent

    Se réfugiaient renards sans pitance

    Papillons épuisés, orphelins sauvages

    C’était au temps de l’Absence.

     

    Saule n’était plus seul près de l’eau

    Se nourrissaient hérissons errants

    Tortues abandonnées, enfants perdus

    C’était au temps de l’Existence.

     

    Suzâme

     

    (24/06/17)

    https://imagesreves.blogspot.fr/2017/06/elle-sincline-la-page-80-de-lherbier.html

     


    6 commentaires
  • Si la rose se dénude

    Trop vite, dites au vent :

    « Caresses rudes

    Nuisent au corps rêvant. »

     

    (22/06/2017)

    *-*-*

     

    Caprices d'Eole

    Voici le vent!
    Le vent riant!
    .
    Baisers brûlants
    Bécos troublants
    Sur Dame Rose
    A peine éclose
    .
    Caprices d'Eole
    Et jupon vole
    .
    Charivari
    Dentelles fuient
    Vers l'infini
    Joues cramoisies
    .
    Voici le vent!
    Le vent riant!

    Martine

    http://martinemrichard.fr/blog/

     

    *-*-*

    La rose aime se dévêtir lentement

    comme pour charmer ses amants.

     

    Josette

    http://lacachetteajosette.blogspot.fr/

     

    *-*-*

    La rose fait son striptease

    un à un tombent ses pétales

    le vent est amoureux.

     

    Abécé

    http://jardin-des-mots.eklablog.com/

     

     

    *-*-*

    Le vent fripon...

    Prudence, prends garde à ton jupon...

    Méfiance aussi pour la rose !

    Catheau

     

    http://ex-libris.over-blog.com/

    *-*-*

    Le vent s’adoucira pour bercer le pétale sucré de pourpre…

    Hauteclaire

     

    http://hauteclaire.over-blog.com/

     


    4 commentaires
  • Textoésies et vous : Roses de juin

    Baisers au loin

    Roses de juin

    Nature câline

     

    Adieu le spleen.

     

    (juin 2017)

    *-*-*

    Rose tendre

    Tendre rose

    Pour qui sait la cueillir

    Avec les yeux...

    *-*-*

    Rose de juin
    Juin en roses
    Et Rose
    En robe rose
    Son parfum...
    Rose Cardin.
     

    Jill Bill

    http://jill-bill.eklablog.com/

    *-*-*

    AUTRES ROSES :

    Fanées déjà par la chaleur - 

    Qui n’assèchera pas nos cœurs. 

    Spleen de fraîcheur. 

    Nounedeb

    http://nounedeb.eklablog.com/

    *-*-*

    Pleine saison

    de leurs fleurs au jardin

    juin "s'enrose". 

    Abécé

    http://jardin-des-mots.eklablog.com/

    *-*-*

    Rosée du matin
    Rose de juin...

    *-*-* 

     

    Spleen morose

    la rose pleure la rosée

    l'espace d'un matin.

    Josette

    http://lacachetteajosette.blogspot.fr/

     

    *-*-*

     

    Rose floutée

    A l'ombre du bûcher

    Cache sa beauté. 

    Jamadrou

    http://jama.e-monsite.com/

    *-*-*

    Rose une rose
    quelques herbes sauvages
    marguerites enlacées
    une offrande, un bouquet
    posé dans la maison.

    *-*-*

    L'arbre dénudé
    A plongé ses membres gourds
    Dans le rose de Séléné
    Aux vertiges de sa chair
    Afin de réchauffer son corps meurtri
    Il a repris vigueur
    Il comprend que le proche hiver
    Se nourrira de ses brûlures
    De ses élucubrations
    De ses démences nocturnes
    Du froid cruel surgira la vie
    Qui jamais n'abdique
    Qui attend son heure

    Rose est la lune
    Noire est la nuit
    L'arbre les a réunies

    © marine Dussarrat

    http://marinezou.blogspot.fr/

    http://emprises-de-brises.over-blog.com/

     

    *-*-*

    Rose satin
    Rose praline
    Goût d'éternité
    Son sourire
    A la gelée de rose.

    Martine

    http://martinemrichard.fr/blog/

     

    *-*-*


    6 commentaires