• Je vous parle

     

                D'une terre que le vent

                Frôle, caresse

                Lorsqu'il est tendresse

     

                D'une terre que le vent

                Secoue, brutalise

                Lorsqu'il est hantise

     

    Je vous parle

                D'une terre que la vie

                Goûte, désaltère

                Lorsqu'elle est printemps

     

                D'une terre que la vie

                Dénude, affame

                Lorsqu'elle n'a plus le temps.

     

    Suzâme

    (22/10/11)

     

     


    10 commentaires
  • Les mots se brisent

    Vers désertés

    Toutes couleurs inertes

     

    L'âme suspend ses notes

    Regarde son silence

    Corps lointain

     

    Secrète douleur

    Vers décomposés

    Toute envie muette

     

    Mais chaos n'est pas mûr

    Vers en sursis

    Braise en alerte

     

    Ego n'est pas mort

    Vers alarmés

    Poésie dans la main

     

    Suzâme

    (22/10/11)

     

    Ce poème envoyé en texto à Arthémisia a engendré une question avec un poème et ses commentaires. Qui est Alter? Je vous invite à nous lire sur son blog : http://corpsetame.over-blog.com/article-1534-ronde-de-nuit-87073503.html


    13 commentaires
  • DIVERSOC2011-039.jpg

     

     

     

    Ici


    Le ciel de grisaille

    prépare ses épousailles

    avec le ventre docile

    de la mer.

    L'eau se laisse

    embrasser par les nuages.

     

    Suzâme

     

    Vers le sud, le 23/10/11

     

    DIVERSOC2011-047.jpg

     

     

    Ici

    Le ciel alourdit les paupières

    La lune est un peu moins brune

    Des rêves vont naître portés d’un espoir

    Un demain passionné, un ami à revoir.

     

    Tibicine

     

     

    24/10/11

     

     

    Tibicine, femme et poète a publié «A fleur de Femme» : 

    http://tibicine.over-blog.com/

    Commande :

    http://www.edilivre.com/doc/20421

     


    6 commentaires
  • L’automne jamais ne s’installe

    Il impressionne

    L’été

    Avec des baisers

    Qui déshabillent les arbres.

    Puis il fuit l’hécatombe de couleurs

    Qu’il laisse aux sentiers désarmés.

    L’hiver en reste muet.

     

    Suzâme

    (19/10/11)

     


    10 commentaires
  • Si tu frôles la pierre

    Tu seras secret.

     

    Si tu remues la pierre

    Tu seras source.

     

    Si tu soulèves la pierre.

    Tu seras sang.

     

    Si tu reposes la pierre.

    Tu seras sens.

     

    Suzâme

    (30/09/11)


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique