• MON RECUEIL PASSE SOUS SILENCE

    Bonjour à toutes et tous

    Est-ce le vacarme d'un blog en latence lorsqu'il se réveille comme le mien pour annoncer la naissance de mon premier recueil ou publier un textoésie?

    L'effet de distance plutôt que d'indifférence laissé pendant trois mois par l'été?

     

    Mon recueil "Ecrits sur ma paume", prompt à la dédicace,

    est disponible sur demande :

    suzame.ecriture@gmail.com

    Je remercie mes premiers lecteurs et leurs témoignages de fidélité et d'enthousiasme.

    Si je ne vous visite pas, je ne cesse de penser à vous, à nos partages, à mon retour lorsque je serai enfin libre. Soutenez-moi dans ce parcours de 20 mois.

    A bientôt. Cordialement.

    Suzâme

     

    PS Parce un livre qui repose trop longtemps, s'endort vraiment et parfois jusqu'à la mort.

    « Textoésies et vous : Mais qui es-tu, toi, l'érable...TEXTOESIES ET VOUS : VIE D'UN RECUEIL »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    6
    Mardi 17 Septembre 2013 à 08:07

    Merci à Flipperine et Marine, fidèles à ma plume. J'espère me retrouver et vous retrouver. Cordialement. Suzâme

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Lundi 16 Septembre 2013 à 17:11

    préfères tu les commentaires sur eklablog ou l'autre blog

    4
    Lundi 16 Septembre 2013 à 08:47
    marine D

    Quelques mots, je n'écris pas des morts, tiens ! Heureusement même si parfois ils périssent dans le silence comme tu sembles le craindre... Oh la vilaine

    3
    Lundi 16 Septembre 2013 à 08:45
    marine D

    Je t'ai répondu ma douce Suzâme sur l'autre blog, je ne t'oublie pas. Le vacarme ou les latences de l'été est passé, il convient de se recentrer et je vais le faire aussi sur tes mots qui me touchent profondèment, non rien ne meurt c'est ce qu'il faut se dire , le bon grain semé germera longtemps après, qui sait ?

    Je suis navrée de,savoir que tu n'as plus le temps pour ce qui te tient tant à coeur , la poèsie, mais elle est en toi et sais-tu que j'écris souvent quelques morts au volant de la voiture en écoutant de la musique, et il marrive de, m'arrêter pour griffonner une idée...

    Je t'embrasse fort à très vite

    Marine

    2
    Mardi 10 Septembre 2013 à 20:17

    Bonsoir Catheau,

    J'y pensais aussi mais mon âme est prisonnière d'un contexte où la nécessité économique l'emporte sur le désir culturel.  

    Dans quelques temps, une nouvelle vie; peut-être dans le Berry. A suivre...  

    En attendant,  je penserai à vous et vos amis si cordiaux. A bientôt. Suzâme

    1
    Mardi 10 Septembre 2013 à 15:47

    Je regrette de ne pas vous voir aux Poétiques ce w-e. Ce sera pour l'année prochaine ! Amitiés.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :