• maman hier, maman toujours

        

    03-06-2012 14;32;07Dans les bras de maman
    peut-être sur la route des Arbelats dans la Nièvre vers 1956

    Ma mère est morte.

    Je n'ai plus de Dieu.

    Ouvrez-moi vos portes

    pour respirer mieux.

    Suzâme
    (3/05/12)
    Même si je n'ai pas besoin de la Fête des mères pour penser à la mienne qui me manque tant ou pour sentir que je suis la mère de mes enfants à chaque instant, cette parodie d'une chanson pour enfants m'est venue. Elle dit à l'extrême, un extrait de ma solitude . Je gère l'absence d'un Dieu depuis très longtemps et depuis quelques années celle de mes parents pourtant je vous le confie, tandis que le couple fameux nourrit mon coeur affamé ce Dieu auquel je croyais beaucoup plus jeune n'est jamais revenu. Peut-être ne lui ai-je plus laissé de place dans mes épreuves et mes bonheurs!

     

     Je ne voulais rien écrire de nouveau avant de vous lire qui est ma prioritié de juin.


     J'ai pensé à ma mère à qui je dois de m'avoir gardée dans sa vie de jeune femme malgré son parcours des plus difficiles que je ne peux ignorer plus de cinquante ans plus tard après avoir eu des témoignages récents des mes aînés et je l'en remercierai de toute ma vie.

     

    Suzâme

    (3/06/12)

    « Communauté Textoésies et vous : paroles ou silence de la beautéCommunauté textoésies et vous : Revue Hors-Thèmes n°2 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    14
    Veronica
    Mardi 10 Juillet 2012 à 18:24
    Veronica

    Heureusement qu'il est là mon Dieu ...

    Que serais-je sans lui, qui connaît mieux que moi les secrets de mon coeur ...

    13
    Veronica
    Mardi 10 Juillet 2012 à 18:24
    Veronica

    Oh que ton cri est beau ma Suzâme !

    12
    Mercredi 6 Juin 2012 à 10:26
    Olga guyot

    Bonjour Suzâme,

    Je t'envie ces mots, que je ne saurai donner à ma mère....Mais on ne peut refaire l'histoire ...

    Bisous

    Fauvette  1

    11
    Mardi 5 Juin 2012 à 10:34
    juliette

    je pense à la mienne de plus en plus souvent, pour  citer ses phrases, toujours pleines d'humour, c'est ma façon de la fêter

    10
    Mardi 5 Juin 2012 à 06:22
    marine D

    Nos mamans valent bien un petit article, nos enfants aussi puisque c'est de notre vie à tous qu'il s'agit...

    Qu'ais-je fait pour t'aimer

    Ma maman disparue

    Laissant un vide amer

    Des larmes et des regrets...

     

     

    9
    Lundi 4 Juin 2012 à 22:04
    Esclarmonde

    Très émouvant, je ne sais pas quoi dire d'autre comme commentaires mais j'ai sincèrement apprécié ton témoignage. Amitiés

    Esclarmonde

    8
    Lundi 4 Juin 2012 à 18:54
    Carole

    C'est un très bel hommage à ta mère, Suzâme, à ta mère toujours jeune, toujours mère...

    7
    Lundi 4 Juin 2012 à 11:24
    Laret

    Je comprends tes sentiments,un jour comme celui là!!Une disparition comme celle là fait toujours mal...Ma mère vit toujours,à 81 ans!Mes 3 frères et moi avons de la chance!Par contre ,mon père est décédé en 1966.J'avais 15 ans...Cela a marqué ma vie!Mais je n'ai plus mal!Pour ma compagne,la perte de sa maman en 1993 la fait toujours souffrir.Elle ne fera jamais son deuil..Son Papa etait mort 2 ans avant!Tout cela est tres nostalgique mais bien réèl.Tous mes meilleurs sentiments pour toi,Jean-Pierre.

    6
    Fab
    Lundi 4 Juin 2012 à 10:45
    Fab

    Il y a un pays asiatique, où traditionnelement, le jour où les habitants fêtent les mères, ils portent une rose blanche à leur boutonnière quand leur maman est toujours là et une rose rouge quand elle a disparu... Dans le bouddhisme tibétain, nous faisons des souhaits pour toutes nos mères du passé, car si nous avons parcouru la vie de renaissance en renaissance depuis des vies et des vies, sans début ni fin, tous les êtres on pu un jour être notre mère. Une vache, a pu, dans une autre vie, être notre mère, un mousstique, une puce, une vermine... C'est la raison pour laquelle nous développons une compassion infinie pour tous ces êtres. De plus, pour nous rappeler l'amour infini que nous a prodigué notre mère, nous essayons de méditer sur tous les soins qu'elle nous a apporté, déjà quand elle nous portait en son sein, toutes les souffrances de la gestation et de la naissance. Puis quand nous sommes nés, nus comme un ver, elle nous a vêtu, protégé, soigné, nourri... puis plus tard, elle nous a éduqué, appris à marcher, à être propre, appris à parler, etc... tous ces soins prodigués jusqu'à ce que nous quittions le nid, puis encopre après par ses pensées affectueuses et son soutien (pour les mères présentes). Notre mère est vraiment importante !

    5
    Dimanche 3 Juin 2012 à 22:00
    Erato

    Une Maman , c'est un trésor précieux . Tu en parles avec beaucoup d'amour et d'admiration , c'est un beau cadeau que tu lui fais. Bonne fête à toi aussi .Douce soirée, bises Suzâme

    4
    Dimanche 3 Juin 2012 à 18:18
    Nounedeb

    La perte d'une mère est cruelle. La mienne était âgée quand je l'ai perdue, mais j'ai plaisir à présent à évoquer sa mémoire, lui parler, rire en pensant qu'elle aimerait, ou pas du tout, telle ou telle chose que je fais. C'est un fil de relation très vivant, malgré la mort. Et je vis sans dieu, mais pas sans dimension spirituelle. Puissent ces mots te réconforter.

    3
    Dimanche 3 Juin 2012 à 18:15
    Catheau

    Votre mère vous a fait cadeau d'une très belle âme, Suzâme. Ce mot de reconnaissance en est un beau témoignage.

    2
    Dimanche 3 Juin 2012 à 18:06
    flipperine

    et ta mère là où elle est veille tjs sur toi

    1
    Dimanche 3 Juin 2012 à 14:10
    jill-bill

    Bonjour Suzâme, c'est un très bel hommage à la femme de ta vie, ta maman !  Nous n'en avons qu'une et qui comme toutes a fait de son mieux pour nous élever...  Bonne fête à toi aussi, amicalemenent, jill Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :