• La femme-lierre (poème)

     

     

     

     


    mod_articles165961_22.jpg

      photo de Pierre Willi

    avec son aimable accord (© )
    http://pierrewilli.eklablog.com/regards-c165961


    Elle enlace le froid

     

    d’un seuil solitaire

     

    défie le mur en soie

     

    que cache son corps fier

     

     

     

    Elle s’élance sans bruit

     

    d’un geste infini

     

    se love au mur, à la nuit

     

    qui tait ses cris.

     

     

     

    Elle s’attache encore

     

    d’un baiser de feuille

     

    se confie au mur, à la mort

     

    qui écoute ses deuils.

     

     

     

    Suzâme

     

    (17/01/12)

     

    « Ecrits d'Eros : Une étrange idylleTextoésies et vous : sur l'arbre et l'être »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    13
    Vendredi 4 Mai 2012 à 08:33
    joelle.colomar.over-

    Elle a besoin du souffle de l'autre pour retrouver le sien. Belle et souce journée à toi Suzâme. Joëlle

    PS: merci pour tes mots au sujet de mon expo. Ils me vont droit au coeur

    12
    Vendredi 9 Mars 2012 à 16:00
    lepharedesmots

    un beau poème. Merci

    11
    Vendredi 2 Mars 2012 à 18:43
    mansfield

    magnifique poème, qui illustre parfaitement la photo, il s'en dégage une sorte de dénuement et de tendresse, beaucoup de fragilité

    10
    Dimanche 26 Février 2012 à 21:25
    Plume

    Je pensais à ton poème "je suis lierre" en passant hier près du poirier et du cognassier dont les troncs sont enrobés de lierre ... ce poème et la photo que tu as choisie sont saisissants, et tes mots disent si fort ce que j'éprouve ...

    Bisous Suzâme, Plume .

    9
    Dimanche 26 Février 2012 à 21:24
    Plume

    Je pensais à ton poème "je suis lierre" en passant hier près du poirier et du cognassier dont les troncs sont enrobés de lierre ... ce poème et la photo que tu as choisie sont saisissants, et tes mots disent si fort ce que j'éprouve ...

    Bisous Suzâme, Plume .

    8
    Dimanche 26 Février 2012 à 21:19
    libre  necessite

    une très belle étreinte. Bises dan

    7
    Dimanche 26 Février 2012 à 20:42
    Monelle

    Femme ou plante elle enlace celui dont elle attend le bonheur !

    Bonn soirée - bisous

    6
    Dimanche 26 Février 2012 à 16:41
    askelia

    Je profite de ma lecture pour t'embrasser !

    5
    Dimanche 26 Février 2012 à 10:14
    flipperine

    le lierre une plante qui s'aggrippe partout et protège bien

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Samedi 25 Février 2012 à 23:06
    libre  necessite

    Il est effectivement d'une impressionnante vitalité. Bises Dan

    3
    Samedi 25 Février 2012 à 22:14
    Esclarmonde

    Cela me rappelle un épisode de ma vie où je vivais un chagrin d'amour terrible où je confiais mes pleurs dans la campagne autour de mon village, la nuit de préférence ! Très bien écrit, très beau, merci à toi. Esclarmonde

    2
    Samedi 25 Février 2012 à 19:05
    Nina Padilha

    Combien de fois ai-je confgié un secret au silence végétal...
    Bisous !

    1
    Samedi 25 Février 2012 à 18:37
    Catheau

    Ce beau texte me fait penser au geste du personnage de In the mood for love qui, à la fin du film, confie à un mur d'Angkor-Vat son secret amoureux qu'il scelle de terre.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :