• Jeudis de la poésie: Une femme en soie

     

    Une petite femme en soie

    si jolie sur son lit de douceur

    Un corps de rêve aux courbes

    lisses, magnifiquement nues

     

    La petite femme à soi

    s’éveille, se rebelle, se défend

    avec son aiguille de pudeur.

    Comme le désir est étrange.

     

    Suzâme

    (5/10/11)

     

     

     

     

    Croqueurs de mots - Jeudis de la  poésie: L'aiguille

    http://croqueurs-de-mots.over-blog.com/

    « Ecrits d'Eros: Le corps est continent...Textoésies en échos avec Hauteclaire »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    6
    Lundi 10 Octobre 2011 à 18:17
    Jeanne Fadosi

    complexité et quête de douceur et de délicatesse ...

    5
    Jeudi 6 Octobre 2011 à 17:50
    Catheau

    Quand l'aiguille de la pudeur s'affronte à l'aiguillon du désir, cela donne le portrait d'une complexe "maja nue".

    4
    Jeudi 6 Octobre 2011 à 11:35
    Nina Padilha

    Cela va de soi ?

    3
    Jeudi 6 Octobre 2011 à 10:36
    Hauteclaire

    Une petite femme qui nous émerveille par ça douceur et la vie qui l'habite... si belle dans ses courbes.

    Merci Suzame, pour ces instants de lecture

    Gros bisous à toi

    2
    Dan
    Jeudi 6 Octobre 2011 à 09:57
    Dan

    Quoi qu'il en soit, Même pour une femme en soie, son désir à soi , ne va pas de soi. Bises Dan 

     

    1
    Jeudi 6 Octobre 2011 à 09:03
    Monelle

    Une aiguille de pudeur à peine perceptible mais qui ajoute au charme de la petite femme en soie !

    Je t'embrasse

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :