• En route (suite)

    01082011021

     

    Je reviens vers vous pour vous commenter ma promenade au coeur du Jardin des Plantes à Paris. Lorsque je l'ai commencée en fin de matinée, je me suis précipitée vers ces fleurs que je voyais au loin. Mon attirance première : les tournesols. En fait, ce ne sont pas mes fleurs mais les préférées de mon amour... Tout ce soleil ouvert, donné comme pour sourire aux visages esseulés et puis j'ai contemplé de géants coquelicots comme si j'étais sur une autre planète. Quel bonheur de flâner de couleur en couleur!

    J'étais venue plus tôt pour repérer, découvrir les sculptures avant ma rencontre avc hauteclaire. En voici une

     

    01082011022

     

    qui m'a beaucoup inspirée représentant une belle cavalière maîtrisant une étrange monture, un poisson craintif et épuisé.... Alors, j'ai imaginé un temps où la femme chevauchait la gente aquatique comme on chevauche l'amour. Cette naïade resplendissait. Sa vitalité suspendue dans un seul geste dominait la mer pourtant absente. Je n'ai rien su de cette figure sinon qu'elle faisait partie de commandes du XIXème siècles et ne servant plus à rien, a été reléguée aux parcs et jardins nationaux.

     

    Le temps lorsqu'il fait si beau ici ou n'importe où ailleurs, a le parfum de l'éternité, celle qui est nourrie de bien-être, de sensations, d'accord entre soi et le monde. Moment sublime. J'étais heureuse de partager enthousiasme et curiosité avec ma nouvelle amie parisienne. Un autre face à face surpris ensemble et cette fois-ci très interrogatif :

     01082011027

     

           

     

    Ce penseur assis fixant un oeuf dans toute sa perfection, philosophe insolite dans ce magnifique jardin hétéroclite nous a d'abord amusées et puis je me suis spontanément lancée à imaginer ses questions sur l'existence. Du genre :

    "- Quelle est l'origine de cet oeuf? Ne contient-il pas là toute la composition et la complexité de l'univers?

    - En quoi cet oeuf me ressemble ?

    - Pourquoi la poule et pas moi ?

    ou dernière dérive:

    - C'est quoi cette chose lisse et parfaite qui ne ressemble à aucune planète? On me dit que cela provient d'une poule!

    J'en suis encore perplexe. "

     

    01082011028

     

    Pour terminer ma balade avec vous, je reviens au point de notre rendez-vous avec Hauteclaire. Elle m'avait parlé d'un stégosaure que voici :

     

    01082011026

     

    Plutôt accueillant lorsque le temps sème des millions de rendez-vous autour de lui, n'est-ce pas? Alors, je l'ai su dès notre premier contact, ce monstre fantastique d'une autre ère, pour moi serait à jamais inoubliable.

     

    A bientôt pour une prochaine promenade.

    Suzâme

    (12/08/11)

     

     

     

    « Pour Papier libre: A ma solitudeLe blog d'Arthémisia : "corps et âme" ou la fulgurance »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    6
    Dimanche 14 Août 2011 à 10:16
    rainbow

    Bnjour Suzâme. Tout d'abord merci de tes visites et de tes louanges. Elles me vont droit au coeur. Après mon retour de vacances, j'ouvre petit à petit l'espace blog et m'y reponge doucement. J'ai retenu une expression très belle : "lorsqu'il fait beau, le temps a un parfum d'éternité". Quelques mots qui résument si bien le pouvoir de la lumière qui embellit tout, avec une envie d'arrêter le temps. J'aime ta plume juste et sensible. Bisous. Rainbow

    5
    Dimanche 14 Août 2011 à 00:40
    Hauteclaire

    Bonsoir Suzâme,

    ah quel plaisir de retrouver cet après-midi et de replonger dans l'ambiance de nos découvertes de ce jardin !

    Cet homme à l'oeuf est toujours une interrogation et je crois qu'il va nous interpeller encore un moment !

    Merci pour cette suite ... et à très vite pour la prochaine

    Gros bisous

    4
    Samedi 13 Août 2011 à 08:01
    FATHIA NASR

    Bonjour Suzâne, après une longue absence, je reviens sur ta page déposer mes meilleurs salutations et merci pour ce beau partage, bises.

    3
    Elo
    Vendredi 12 Août 2011 à 21:01
    Elo

    J'ai marché dans tes pas, me faisant toute petite, j'ai ouvert mes yeux grands devant ces belles sculptures... Tes mots les ont fait vivre et me voilà emplie de milles histoires de vie, histoires de belles rencontres... Bisous

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Vendredi 12 Août 2011 à 16:19
    Monelle

    Ah, si j'habitais Paris quelle belles promenades et découvertes je pourrais faire ! Je vous envie !!

    Bonne soirée - bisous

    1
    Vendredi 12 Août 2011 à 15:44
    Nina Padilha

    Je rêve de me promener avec toi...
    Ce doit être très poétique !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :