• 47ème salon Un partage de mots: Du vent à la lumière

    Le jeu du vent amusait les rideaux. Et j’étais là, encore paralysé par les premiers gestes du soleil qui venait me chercher. Savait-il l’état de mon corps épuisé par la vie ? J’aurais voulu caresser l’étoffe pastel, la toucher pour sentir ce délicieux effet de la brise si matinale.

    Mais je restais comme aimanté à mon lit d’existence, braise sur les draps, rien qu’à l’idée de lumière, de couleurs, de parfums. Et ce voile qui dansait, m’attirait, me priait de venir, de tenter de vivre encore, de me lever, de m’élever, de m’élancer vers le dehors.

     

    J’ai trouvé la force en mon âme encore si jeune, si nue devant l’espoir. Et je me suis lovée à la fenêtre immense, soudain miroir d’incendie. Le souffle du feu embrasait les ultimes brindilles.

     

     

    Suzâme

    (23/08/11)

     

     

    Un partage de mots : Pour le 47ème atelier, nous vous proposons d'écrire un texte entre le début et la fin du livre "L’Enfant aux cailloux" de Sophie Loubière: "Le jeu du vent et du soleil amusait les rideaux." et "Le souffle du feu embrasait les ultimes brindilles."

     

    http://partagedesmots.forumprod.com/

    « DEFI 62 Croqueurs de mots: Vus à BangkokMon lapsus du jour »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    5
    Jeudi 22 Septembre 2011 à 08:12
    Catheau

    Fascination des rideaux fatigués par le vent, le soleil et la pluie. Y dort le feu du cosmos. 

    4
    Mercredi 24 Août 2011 à 00:02
    m'annette

    c'est  un exercice qui te va bien...
    Bonne nuit à toi,

    bises

    3
    Mardi 23 Août 2011 à 19:23
    FATHIA NASR

    Bonjour Suzane, un sublime partage des mots, bonne fin de soirée, bisous.

    2
    Mardi 23 Août 2011 à 19:12
    1
    Mardi 23 Août 2011 à 13:14
    Nina Padilha

    Mazette ! Un mal-être aussi poignant...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :