• 37ème salon Un partage de mots : Le coeur devant...

     

    «Nous étions tous des enfants libres et sauvages heureux comme on l’est à cet âge, dans l’aube sans fin de nos vies». Le monde était à nous et tout l’univers. Nul ne connaissait nos serments. Nous utilisions des signes qui nous ressemblaient. Ainsi le Papillon pour le Bonheur, la Fleur pour l’Amour, l’Arbre pour la Vie, la Pierre écorchée pour la Mort. Ne nous demandez jamais pourquoi, nous avions proscrit la simple esquisse du mot Liberté. Nous étions tous des enfants, le cœur devant, malgré la guerre.

     

    Suzâme

    (13/06/11)

     

     

    Pour le 37ème atelier, nous vous proposons d'écrire un texte commençant par "Nous étions tous des enfants libres et sauvages, heureux comme on l'est à cet âge, dans l'aube sans fin de nos vies." Il s'agit de la 1ère phrase de "La grande île" de Christian Signol.

    « Monologue de l’EpouvantailPoème inspiré par la Musique (2) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    10
    ABC
    Samedi 18 Juin 2011 à 17:06
    ABC

    Merci pour ta réponse, je vais voir, ce que je fais...

    J'espère que la lecture à Nanterre fut intéressante et sympathique, à bientôt, bonne soirée

    9
    ABC
    Samedi 18 Juin 2011 à 10:05
    ABC

    Peux-tu m'en dire un peu plus sur ce "salon", pui-je rebondir sur mon blog, sans connaître cette communauté ???

    8
    Elo
    Vendredi 17 Juin 2011 à 19:36
    Elo

    Bravo ! Je t'ai mis aussi un com' sur le forum ... Bises !

    7
    Evy
    Vendredi 17 Juin 2011 à 14:36
    Evy

    Bonjour 

    Un petit Kikou dans ton univers je me remet tous doucement de mon déménagement mais j'ai horriblement mal au dos pfffffff enfin c'est comme ça!!! passe une bonne journée bisous féerique Evy

    gif-be14

    6
    Jeudi 16 Juin 2011 à 12:53
    Quichottine

    Continuer un texte n'est pas toujours aisé, tu l'as fait merveilleusement bien !

    Bravo, Suzâme !

     

    ... et merci aussi à ABC pour les mots déposés ici.

    Passe une bonne journée.

    5
    ABC
    Jeudi 16 Juin 2011 à 11:50
    ABC

    Et non malheureusement, je l'ignorais... Mais ta présentation, m'a permis de laisser libre cours à mes mots...

    4
    ABC
    Jeudi 16 Juin 2011 à 09:58
    ABC

    «Nous étions tous des enfants libres et sauvages heureux comme on l’est à cet âge, dans l’aube sans fin de nos vies»

    Nous n’avions peur ni du vent, ni de la pluie. Nous étions jeunes, forts, heureux. Il suffisait de regarder nos yeux pour y lire la joie de découvrir, le plaisir de grandir…

    Mais voilà, nous avons grandi. Les minutes se sont mises à compter, les heures à défiler, les années ont passé… Nous nous sommes séparés et dans notre cœur résonnent encore nos rires insouciants de notre tendre enfance…

     

    ABC

     

    3
    Mercredi 15 Juin 2011 à 18:53
    Libre  necessite

    le ton est donné, je reste sur ma fin. J'ai le gout pour des proses un peu plus développée. C'est toutefois très joli. Amicalement dan 

    2
    Mercredi 15 Juin 2011 à 18:25
    askelia

    J'aime, j'aime. Je n'ai personnellement pas réussi à faire quelque chose de convaincant pour moi. Impossible de trouver l'inspiration!

    Bravo!

    Bisous.

    1
    Mercredi 15 Juin 2011 à 17:57
    Nina Padilha

    Joliiiiiiiiiiiiiiiiii !
    Personnellement, je n'ai pas cédé à la facilité de la prose...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :